Gradur - Terrasser
Gradur - Terrasser

La traduction Dommage Morray : 

Des benêts à foison m'ont déconsidéré, mon recueil va vite les détromper
Issu de la fin du siècle dernier, n'espère même pas me supplanter
Halte aux flgaorneries, tous deux nous sommes des galériens
J'ai apprêté mon armurerie, à présent hisse tes mains 
J'aime à vous baisoter, pour vous rappeler qu'il n'y a qu'auprès de ma mère que je suis endetté
D'aucun arguent que je suis éphémère, que mon succès est passager
Je n'en ai que faire, je m'en vais fricoter
J'en ai achoppé des forçats, grâce à eux j'en suis là
Attention à ton aspect, un coup sur la tête c'est vite fait
De fait, malappris, je viens du Congo
Une fois encore je le redis, je viens du Zaïre
J'oeuvre dans la mélodie, je dédicace des flingues pour rire

L'anecdote Dommage : 

Malgré ce qu'il en dit, dans le Nord et particulièrement dans la région Lilloise Gradur est une sacré reusta. Né à Roubaix, sa carrière démarre d'un coup en 2014. Il sort un remix de "La mort leur va si bien" (#SadamHauts-de-Seine), que le DUC publie sur son Facebook. Ni une ni deux, 1 million de vues plus tard, Gradur AHA Wanani Gradj Mariadi lâche l'armée pour se consacrer à la musique. Enfin "lâche" c'est peut-être un peu excessif : à vrai dire, il n'est plus vraiment le bienvenu à la caserne depuis qu'a été mis à jour le trafic de drogue qu'il avait mis en place dans son régiment. 2 mois plus tard, SkyRock lui consacre une semaine entière de Planet Rap, et il est élu Révélation de l'Année dans la foulée par les auditeurs de la radio. 4 mois de carrière et Gradur pèse déjà dans le game. 

Cela ne vous a pas échappé , certaines de ses paroles sont proprement incompréhensibles : Sheguey, Oko zwa égogo, Na lobi na za dezé... C'est parce que Gradur adore insérer du lingala, une langue bantoue parlée au Congo d'où le rappeur tire ses origines. Le terme Sheguey par exemple, vient du Lingala "chégué" signifiant "enfant qui a grandit dans la rue". Dommage Morray, on le savait que t'étais un sentimental au fond ❤️.

Retour à l'accueil