Dommage Morray : Nekfeu VS Rimbaud

Dommage Morray : Nekfeu VS Rimbaud

Les Lyrics de Nekfeu

On verra

On verra bien c'que l'avenir nous réservera

On verra bien, vas-y, viens, on n'y pense pas
On verra bien c'que l'avenir nous réservera
On verra bien, on verra bien, je n'en ai...

Rien à foutre de rien, rien à foutre de rien, je n'en ai vraiment
Rien à foutre de rien, rien à foutre de rien, on verra bien !

Les Lyrics d'Arthur Rimbaud

Roman

On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans.
– Un beau soir, foin des bocks et de la limonade,
Des cafés tapageurs aux lustres éclatants !
– On va sous les tilleuls verts de la promenade.

Les tilleuls sentent bon dans les bons soirs de juin !
L’air est parfois si doux, qu’on ferme la paupière ;
Le vent chargé de bruits – la ville n’est pas loin –
A des parfums de vigne et des parfums de bière….

– Voilà qu’on aperçoit un tout petit chiffon
D’azur sombre, encadré d’une petite branche,
Piqué d’une mauvaise étoile, qui se fond
Avec de doux frissons, petite et toute blanche…

Nuit de juin ! Dix-sept ans ! – On se laisse griser.
La sève est du champagne et vous monte à la tête…
On divague ; on se sent aux lèvres un baiser
Qui palpite là, comme une petite bête….

L'analyse Dommage :

 

Nekfeu n'a plus 17 ans depuis un moment. Pourtant sa définition de la jeunesse dans "On verra" sent bon les carnets de correspondance et les heures de colle. Difficile en effet de défendre le petit prodige du rap game, qui s'est laissé aller à un titre un peu facile pour son talent, comme si Rimbaud se mettait tout à coup à faire du Guillaume Musso. King Arthur, lui, reste sur ses basics : jeunesse, ivresse, gonzesses et paresse. Mais le reuf de Verlaine, encore adolescent, n'a déjà plus rien à prouver dans le poésie game. Quelques années plus tard, il n'en aura à son tour rien à foutre de rien et délaissera les rimes pour la prose dans ses Illuminations. Une oeuvre précoce et visionnaire qui devrait inspirer le Fenek. Car si Nekfeu est indéniablement le petit Rimbaud du Rap Français, encore faut-il ne pas tomber dans la facilité et laisser aux mots toute leur importance. 

Retour à l'accueil