Dommage traduit JUL

JUL parle aux Juliens : 

Je fume des grosses barres, je m'étouffe

Il me reste 2 sticks, je mets tout

J'ai fait un rêve, 38 ans, je disais au patron "je guette où ?"

Je sors de chez moi calé, j'entends "Arah, descente !"

Ça finit au Palais, famille en pleurs, stressante

Trop de miss qui me pistent autour de la piste

Filles biens ou vidées

Vite, y a embrouille, nique les videurs, même eux c'est des fils de p'

Embrouille, grosse droite, faut leur faire tomber le taser

Un poto s'est fait niquer, il veut revenir avec un Fazer

Je suis en chien malade, j'ai même pas pour faire 5-5

T'as assumé pour un braquage, ils t'en ont rajouté 25

Embrouille, si si, je suis là je sais même pas pourquoi

Maintenant tu veux nous niquer mais t'inquiète, je m'en fais pas pour moi

Dommage traduit pour tous : 

Je pétune des stupéfiants, les fumées m’étourdissent

Deux amis des sens restant, je pousse le vice

Je me vois en songe, sentinelle archaïque pour gagner ma paie

À peine sorti de mon logis, déjà pris pour un gardien de la paix

Epilogue en cours d’assise, hérédité en détresse 

Quand je chaloupe au bal, de tous cotés je suis courtisé

Par des princesses parfois, souvent par des oubliées

Le barouf guette, gare au Cerbère galeux venu des rues 

La rixe éclate, faites attention aux hautes tensions 

Un motard revanchard revient pour son lot de consolation

Je suis sans-dent, rien, même pas pour chiquer

T’as trop dit « Banque », tu t’es fait nominer à vie

Ça chicane, j’ignore encore pourquoi j’suis embusqué

D’ores et déjà, vos bravades morbides sans soucis je m’en fais fi

Dommage raconte JUL : 

Nous chez Dommage, on aime bien JUL. Encore un Marseillais qui pèse lourd dans le game. AKA Julien Marie, son rap est tout à son honneur, loin du bling bling de beaucoup de ses pairs. Son verbe à lui s'inscrit dans le réalisme urbain, au sens Maupassant du terme, quitte à parfois verser un peu dans la trivialité. 

Son sujet favori, c'est son quotidien de la cité. Entre réalité et vraisemblable, il raconte sa rue et les petits tracas qui accompagnent son quotidien : dèche de chite, pote au palais d'justice ou raids en moto. 

Le morceau qui l'a lancé, Sors le cross volé a été visionné plus de 30 millions de fois depuis sa sortie en 2013. Il annonçait le succès enplatiné de son premier album Dans ma paranoïa en juin 2014. Tout le monde ne peut pas se vanter de compter Nabila parmi ses fans. Je Tourne en Rond, son dernier album a suivi le même chemin, disque d'or en trois semaines à peine. 

Le problème, c'est que depuis, Juju s'est faché avec son Label, Liga One. Tant que la bagarre n'est pas finie, le rappeur n'a pas le droit de sortir de disque, et ses clips ont été censurés... Dommage ! Pas grave Morray, JUL a déjà annoncé la création de son nouveau label : D'Or et de Platine. Pas de bling bling, je vous le disais. 

Retour à l'accueil